Skip to content Skip to footer

LES MAISONS DU PEUPLE, VERS UN SECOND SOUFFLE…

> Présentation d’un projet novateur et éthique piloté par l’Atelier Cambier en collaboration avec le Parti Socialiste.

Ce n’est plus une surprise pour personne, les Maisons du Peuple, à quelques exceptions près, n’ont plus le vent en poupe. Désertées par le public, elles ne jouent plus leur rôle de « réseau social ». Pourtant, autrefois, elles étaient l’endroit le plus populaire où se rencontraient les acteurs locaux de la vie sociale et politique, un lieu riche en activités récréatives et associatives mais les temps changent… Et puis, il y a eu cette idée de l’Atelier Cambier : Pourquoi ne pas faire rentrer ces édifices dans une ère nouvelle en modernisant leur fondement initial : un lieu solidaire qui sociabilise.

Une approche participative et solidaire…

Justement, le mot solidarité s’inscrit dans la philosophie d’entreprise de l’Atelier Cambier. De plus, cette période post COVID nous fait comprendre ô combien, il est important pour l’être humain de retrouver cette dimension de (re)sociabilisation après des mois de privation.

L’Atelier Cambier œuvre depuis sa création à permettre aux personnes en situation de handicap d’accéder au monde du travail par ses activités internes mais surtout par son engagement dynamique favorisant l’inclusion dans le monde ordinaire. Ce projet s’inscrit donc dans cette démarche inclusive.

Miguel Wibert, Directeur Général de l’Atelier Cambier et porteur du projet, explique : « Nous voulons redonner du sens aux Maison du Peuple et rétablir cette dimension sociale en proposant des emplois stables à notre personnel. L’accès au travail des personnes portant un handicap et leur intégration dans la vie active fait partie de notre ADN. C’est pourquoi en tant qu’Entreprise de Travail Adapté proactive, nous devons sans cesse trouver de nouvelles possibilités pour favoriser leur épanouissement social. »

… qui renforce le concept de faire société ensemble

Le but est de proposer, par le biais de ces établissements, une solution de services complète, attractive à la collectivité et cela passe notamment par une offre Horeca de plats éthiques, sains, sans avoir à casser sa tirelire. Stéphane Lemko, responsable restauration du projet, insiste : « Les repas proposés feront la part belle aux produits frais locaux. Ici, le parti pris est de mettre en avant un tarif démocratique, entre 6 et 10 euros, pour rester en adéquation avec la dimension sociale du projet. Il faut souligner que tous nos plats seront préparés et servis par du personnel de l’Atelier Cambier et cette démarche inclusive leur permettra d’être formés aux métiers de l’Horeca. »  

Une des ambitions du projet vise à recentrer les Maisons du Peuple au cœur de la vie locale. Pour ce faire, les locaux seront mis à disposition de la vie associative mais pas seulement. « Par cette redynamisation, précise Benoit Garnier, responsable commercial, nous lançons un message fort aux associations locales en leur permettant d’occuper une partie de nos locaux pour leurs activités mais surtout de les impliquer de façon solidaire au développement de ce projet. Nous souhaitons également ouvrir nos portes aux entreprises avoisinantes sensibles aux valeurs RSE (ndlr : Responsabilité Sociétale des Entreprises) pour leur réunions, co-working, fêtes du personnel et proposer la livraison de nos plats chez elles. »

À l’ère des « amis virtuels » induits par les réseaux sociaux, ce projet veut recréer un lien humain direct et favoriser le partage entre « amis réels ». « Les infrastructures des Maisons du Peuple permettent l’organisation d’événements publics ou privés, continue Benoît, et cet aspect, nous comptons le mettre en avant. Les possibilités qu’offrent nos salles et notre solution de restauration sont un atout indéniable pour le public intergénérationnel. Que vous désirez simplement boire un verre ou goûter un de nos plats entre amis, profiter d’une fête familiale, assister à un spectacle par exemple, ce sera toujours en toute convivialité et c’est ça l’esprit des Maisons du Peuple, nouvelle génération. »

La Bouverie, une expérience pilote

Située dans l’entité de Frameries, dans le Borinage, la Maison du Peuple de La Bouverie a été choisie comme point de départ de ce projet. « Fermée depuis plus d’un an, cette magnifique bâtisse attendait un second souffle, commente Miguel. Avec le soutien des élus PS locaux, conquis par l’enjeu de ce projet social, et nos partenaires logistiques, nous serons en mesure d’ouvrir les portes bientôt. »

Alors la Maison du Peuple de La Bouverie, le nouveau « Place To Be » de la région ? Réponse très prochainement !

Plus d’informations sur ce projet ?

Contactez Benoit GARNIER, responsable commercial du projet : +32 476 31 66 63 – ben.garnier42@gmail.com

ou l’ATELIER CAMBIER: +32 71 25 85 60  – info@ateliercambier.be

Leave a comment